La contrainte peut être belle

Bonjour, les Ptits Papiers. Je sais, je t’ai un peu délaissé. Pas assez parlé. Que veux-tu, je vogue dans les méandres de mon cerveau en ébullition. J’ai fauté, je n’ai pas poursuivi assez rapidement

Cette photo est totalement hors-sujet, mais elle me fait rire et je n'ai pas peur du ridicule :)

Cette photo est totalement hors-sujet, mais elle me fait rire et je n’ai pas peur du ridicule 🙂

mon feuilleton de chômeuse en quête d’emploi. Chômeuse n’est même plus le bon terme puisque j’ai été radiée de mon ami Pôle Emploi. Je promets que  bientôt, Ô Petits Papiers, je raconterai mes pérégrinations de galérienne.

En attendant, prenons une petite respiration. Avant d’être journaliste, j’étais poète. Et je le reste. C’est comme pour l’amour, poète un jour, poète toujours. Alors je livre ici, un poème sur la contrainte, commandé par un cher bonhomme avec qui j’ai fait avec plaisir et attention mon bilan de compétences. Dont la grande révélation fût: soit journaliste!!! « Dans tout votre dossier, tout ce que je vois, c’est écrire, écrire, écrire »,  s’exclamait-il, « et puis vous êtes curieuse, ce boulot est fait pour vous! » il avait l’air plus convaincu que moi… Ah, l’ironie de l’historique familial, ai-je pensé. Bref. Cet homme là, même si je le connais peu, est cher à mon coeur. Je l’ai revu deux ou trois fois, et je lui avais proposé de lui écrire un poème sur le thème de son choix. J’aime bien me lancer des défis comme ça. Si vous avez des sujets de poèmes à me soumettre, je réfléchirai à la question avec attention. Donc voilà, la contrainte, vue sous les yeux de l’éternelle apprentie poète que je suis. Il a aimé, peut-être l’aimerez-vous aussi?

Bien à vous,

Celle en manque de travail mais pas en manque d’idées.

La contrainte

Dans la contrainte
Il y a le con
Il y a le train
Existerait-elle
Parce qu’on la prend comme telle

La contrainte
Est-ce de s’en imposer
Ou de s’en faire un jouet
Laisser le con de côté
Dans le train, se laisser aller…

En nous vit la décision
De s’en faire une prison
Ou d’en pousser les murs
Faire de la liberté sa nature

La contrainte
Serait-ce juste le temps
Qui file inlassablement
Nous rappelant chaque matin
Que toutes les choses ont une fin

6 réflexions sur “La contrainte peut être belle

  1. Merci pour la pause, je l’emporterai en Corse ton poème, je l’aime je l’aime… et puis… je vais transmettre ton cv et ton blog à des gens que j’ai vus hier au déjeuner des anciens, on sait jamais hein…
    allez, continue !

  2. Pingback: Abécédaires | Laissez parler les ptits papiers...

  3. Pingback: Peau-aime dominical: la sagesse | Laissez parler les ptits papiers...

Ouverte à l'échange, je serai heureuse de vous lire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s