Peau-aime dominical: la sagesse

crédit Julie Sabatier

Un chat, c’est toute une sage poésie…

Ami lecteur du dimanche, bonjour. Récemment je publiais un poème sur le « souffle de vie » écrit pour ma belle cousine il y a de cela 5 ans. Ce à quoi ma plus fidèle lectrice j’ai nommé ma petite mama m’écrivit le commentaire suivant: « et pourquoi pas un récent? » Pourquoi pas, oui.

D’ailleurs j’aime cette pensée qui dit au lieu de se demander pourquoi, nous devrions nous demander pourquoi pas. Ce petit commentaire anodin m’a fait réaliser à quel point j’écris beaucoup moins de poésie ces temps-ci, toute

nageant dans les lettres de motivation et autres mails de relance professionnelles que je suis.

Pourtant je prends toujours autant de plaisir à jouer à la poète, je crois même que cela reste ce qu’il m’est le plus facile à écrire puisque c’est la chose si je puis dire que j’ai commencé par faire en écrivant, voilà plus de 20 an maintenant! Plus de la moitié de ma vie à rimer, puis-je désormais affirmer haut et fort que je suis une poète? La légitimité artistique naît-elle avec le temps? Non, je crois simplement qu’elle naît du coeur, des tripes, de l’âme. Je dis donc en toute humilité que je suis née poète. On l’est dans l’âme. Certains poètes n’écrivent pas, et pourtant, il le sont.

Trêve de digression, en ce dimanche, j’honore ma petite mama en collant ici un poème d’un cru récent. J’ai voulu prendre le top de la fraîcheur pour elle mais je ne trouve plus mon ultime carnet poétique… Comme évoqué dans un autre billet, j’aime la contrainte littéraire. J’aime écrire des poèmes sur des thèmes que les destinataires choisissent. Comme celui-ci par exemple.

Un jour que j’étais en charmante compagnie d’une amie à causer poésie, je lui propose de choisir un sujet. Elle me propose la sagesse. Oui d’accord, avec plaisir. Ouhlala mais dans quoi je me lance moi.  J’ai soigneusement évité le sujet pendant un moment. Trop vaste sujet, trop grand, et puis je suis qui moi, pour parler de sagesse?…
Chose promise chose due, je n’ai pas le droit de me défiler. J’ai écrit. Je n’ai pas du tout aimé ce que j’ai fait. Mais vraiment pas. Alors je ne l’ai pas envoyé à mon amie. Puis j’ai oublié. Puis je suis retombée dessus par hasard (ou pas), j’ai un peu corrigé, et lui ai envoyé. Elle avait oublié elle aussi. Mais finalement, elle a aimé. Donc j’ai pensé que ça n’était pas si raté. Et vous le fait partager.

Et pour vous, la sagesse, c’est quoi?…

La sagesse

La sagesse est-elle
L’aube d’une promesse nouvelle
Si l’on a tout compris
A l’essence de la vie
Disparaît la souffrance
Le voile de nos errances

La sagesse est partout
Si l’on veut bien la voir
Un vieil homme, un caillou
Un certain regard
Difficile à décrire
On ne peut pas l’écrire

Elle est à ressentir
Logée dans toute graine
Sur les ailes des oiseaux
Elle coule dans nos veines

La sagesse c’est l’instant
Sans l’après ou l’avant
Elle est dans tous les coeurs
La source du bonheur

Mais le tumulte des pensées
L’empêche de s’élever
Elle est toujours bien là
Face au piège du soi
Beaucoup ne la sentent pas
Piégés par le rusé mental
On continue de se faire mal

Mais liberé de ces pensées
Pleinement conscient du présent
On découvre le vrai dedans
Un être source de lumière
Relié à tout l’univers

Trouver juste un instant
Ce trésor intérieur
C’est caresser la sagesse
Pour une vie meilleure
L’existence libérée
Des maux et autres peurs

La sagesse
C’est toute notre essence
C’est l’art de la présence
Voir ce que l’on est vraiment
Des êtres purs, très simplement

5 réflexions sur “Peau-aime dominical: la sagesse

  1. Merci pour cette sagesse,et merci pour les gnossiennes et les jolies images qui vont avec
    Continue à écrire des poèmes c’est beau ça réconforte ça ravigote ça enchante…

  2. J’aime ton poème sur la sagesse, sensible et beau…j’adore les Gnosiennes de Satie que tu as insérées en fond de lecture, avec en plus, cerise sur le gâteau, un défilé de tableaux dont les thèmes et les couleurs chantent dans mon coeur…Merci ma chérie…Grâce à toi je viens de passer un merveilleux moment de rêverie esthétique…

  3. Pingback: Peau-aime dominical: Et fée Mer | Laissez parler les ptits papiers...

Ouverte à l'échange, je serai heureuse de vous lire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s