Ann Sorel: Un grain de sable dans les rouages du conditionnement

crédit Aniela (?)

La beauté de l’Amour ém’Ann de la Sorel…

Et quel grain de sable, mes petits amis! De ceux qui vous poussent à vous arrêter pour vous gratter! Dans le genre synchronicités que j’ai un peu évoqué par ici, j’en vis à la pelle en ce moment. Je dis et redis inlassablement que le hasard n’existe pas. Qui a dit cela: « le hasard n’existe pas, il n’y a que des rendez-vous »? C’est tellement vrai!

Dans la séquence rencontre, je viens d’en vivre une de tout à fait sublime. Celle que j’ai évoqué rapidement dans mon dernier billet:

Ann Sorel.

Tiens, une synchronicité parmi tant d’autres, ma soeur et ma petite nièce chéries ont les mêmes initiales. Un nom sororal que celui-ci. Sororité? J’aime.

Pour aborder la source de sagesse joyeusement rayonnante s’écoulant d’Ann Sorel, je ne vois pas meilleur moyen que celui de vous conter notre mise en relation.

Flash-back au mois de juin dernier. Peut-être aviez-vous lu à l’époque ma « bouteille à la Toile » lancée un jour où je ne savais plus quoi faire pour trouver un semblant de piste de boulot.  Jamais je n’ai autant partagé et invité au partage ces quelques lignes, via la Fesse de Bouc, Twitter, mail et tutti quanti. Jamais je ne fus plus lue que cette fois-ci.

Quel bien m’en prit! Dans le flot continu des gazouillis à 140 caractères, je vis un jour s’adresser à mon compte un « Fais-toi confiance Julie, tu es une pépite! ». Signé Ann Sorel. Touchée en plein coeur. Je réponds merci, et lui demande très vite si nous pouvons nous parler. D’abord, un coup de fil. Là, touchée par la puissance d’une voix chaleureuse et profonde. Touchée par la force infinie qui en émane. Sentiment immédiat d’avoir rencontré un être merveilleux. La première chose qu’elle me dit fût:

 » – Bon, je présume que tu as fait des recherches  à mon sujet sur Google?!

Moi:

– Absolument pas, pourquoi?

– Ah! Histoire de vie, rien qu’une histoire! Un rêve! Parce  que tu aurais trouvé les chansons que je chantais il y a plus de quarante ans…  Dont une qui continue de me poursuivre! (rires). Elle s’appelle L’amour à plusieurs, écrite et composée en 1972 par Frédéric Botton, interdite à la radio… Un titre au parfum de scandale, de l’époque de Je t’aime moi non plus.

– Ah bon?! Génial! J’adore la musique depuis toujours et je chante en permanence!

– Tu sais Julie, la vie a coulé depuis! Le fleuve  du mouvement de la vie n’a laissé que des cendres de cette époque. Aujourd’hui, les vents qui créent les vagues de l’existence font se rassembler tous mes « écrits » dans la mer du grand Tout! Nous pouvons être passés par des épisodes qui a priori semblent à l’opposé de toute forme de sagesse, (comme ce genre de chanson légère, l’amour à plusieurs…) et pour autant être frappés un beau jour d’une ouverture du coeur la plus totale, qui nous fait voir tout ce qui Est de la façon la plus directe et la plus nue qui soit, qui lève les voiles de l’ignorance et nous plonge dans la plus grande nudité!  (GRAND éclat de rire)  Maintenant, vas t’amuser en allant écouter la chanson! »

Merci la vie. Soit dit en passant, l’amour à plusieurs c’est bien beau mais je suis  touchée par les autres chansons que d’autres tels Maxime Le Forestier (Marie laisse dire) ou Michel Jourdan ont composées pour elle:

Très vite, nous nous joignons sur Skype. Ô Joie de voir apparaître sur mon écran un visage radieux, qui rit de toute la Vie! Un être qui embrasse l’existence. Pourtant,  cette vie n’aura eu de cesse de la mettre à l’épreuve. Nous nous appelons régulièrement. Les échanges s’étalent souvent sur plus d’une heure.

crédit DR

Voyez ce regard perçant… Elle voit Tout!

Ils touchent à la non-dualité, à la grande question que beaucoup se posent, le sens de la vie, et que suis-je?… Chaque fois que nous raccrochons le téléphone, je me sens nourrie de cette nourriture du coeur dont je suis friande depuis si longtemps.

Profondeur du regard: elle voit tout!

Profondeur du regard: elle voit tout!

J’en veux encore!!!

Non seulement son parcours spirituel a commencé dès sa plus tendre enfance mais il ne s’est jamais interrompu. La préoccupation principale et essentielle d’Ann Sorel tout au long de son existence est de donner sens à ce grand jeu de la vie.  Quelle est notre essence,  pourquoi sommes-nous là, qui sommes-nous? Autodidacte de la vie, supérieurement intelligente, Ann Sorel s’est cherchée, longtemps. Elle a fini par se trouver. elle nage en elle-même: la Source.  Elle est ce qu’elle cherchait. Et depuis, elle se goûte avec délice! Le parfum de ces effluves me titillent. Je veux y boire jusqu’à plus soif!

Depuis, celle que j’ai renommée:

MaAnnJi!

(Ma: Mama – Ann: Ann – Ji: marque de respect et d’affection en hindi. Etymologiquement tiré du mot Sanskrit जीव (jīva), signifiant vie, âme, existence. En Hindi जी (jī),signifie coeur, esprit, oui

NamastAnn / AnnNamaste!

(Namaste: je salue le divin qui est en toi, en hindi)

et même:

Satchi d’Ann Anda!!!

crédit Ann Sorel

La beauté n’a pas d’âge

(en hindi, Satchidananda = Existence – Connaissance – Félicité Absolue)

bref, la Mère Veilleuse Ann, m’apprend à me rencontrer. A Être. « Sourire, conscience que je suis ce que  nous sommes. Il n’y a pas de maître d’ÊTRE ; tu es! Chercherais-tu Cela si tu n’en n’avais le Goût? le Parfum? le Souvenir? 
Le matin, je corps s’étire et dit quel merveilleux rêve cette nuit ! Il peut dire aussi quel cauchemar! Ahhhhh ? et plouf, un nouveau rêve commence, sans fin. Rêves dans le rêve d’un rêve qui se rêve, matriochkas emboîtées à l’infini…

Grand Jeu, de Vie, JOIE. ESPACE INFINI.

crédit Wikicommons

Un Un-fini Rêve…

Celle qui fait que nous sommes Un (nU!), plus séparés de rien. Celle qui montre que tout ce que nous cherchons  est là et non à l’extérieur comme nous le croyons de toutes nos forces.

Celle qui montre que le seul effort à fournir est d’être pleinement conscient dans le Maintenant, Attention, Présence. Alors là j’entends déjà les bruits de ce qu’Ann nomme très justement « la conciergerie intérieure » crier dans tous les sens, convulser sous ces mots:

« Ah oui, le fameux instant présent, carpe diem blablabla, du grand n’importe quoi! Bien sûr qu’il faut penser à l’avenir, bien sûr que l’on existe et que l’on maîtrise tout! » s’exclame la conciergerie menacée. Mais au fait, qui est ce « on »? Ne m’incluez surtout pas Julie, poète rebelle de la vie que je suis, dedans! 

« Nous sommes ce que nous cherchons. ; Cela qui se cherche, se cache. Nous sommes la porte sans clé, nul endroit où aller, Tout est là »

dit Ann.

Oui, je sens bien que MaAnnJi a tant rencontré de grands sages orientaux et occidentaux, expérimenté, décortiqué dans tous les sens (ou devrais-je dire, l’essence…)  les mystères de la vie, qu’elle a fini par Entendre et Voir, avec un grand V s’il vous plait. Elle dit: « Ce que j’ai Vu n’est pas visible au regard de l’oeil… Voir au-delà de l’au-delà, juste: Maintenant là! »

Ô Joie, Ô gratitude pour la vie qui fit nos chemins se croiser!

Post Scriptum:

Avis aux éditeurs… J’informe humblement qu’il y a là une « manne » à saisir, si je puis dire… Hahahahahahaha! Rire: le mot manne m’est venu spontanément. MaAnn… MaAnnJi… Les échanges que nous avons, l’histoire surnaturelle de sa vie ou ce chemin spirituel si dense (danse…) et limpide dans lequel elle nage, sont là des opportunités de faire voir à qui le voudra combien la Vie est!….stop!

LIRE AUSSI: Ann Sorel: Brûler de se rencontrer

Ann Sorel: La grande farce hypnotique du monde se révèle

Ann Sorel et le mouvement de la méduse

Ann Sorel: Cadeau rigolo du samedi: un mantra libérateur

Papier Machine

Ann Sorel: La quête (peau-aime)

21 réflexions sur “Ann Sorel: Un grain de sable dans les rouages du conditionnement

  1. avis aux éditeurs… faut leur écrire, les appeler, leur proposer… tiens tiens… Merci en tous cas de nous faire partager cette radieuse rencontre, et j’espère que d’autres que moi viendront dire ici ce qu’ils en pensent… J’vais partager tiens !

    • mais oui Mama chérie, j’appellerai, je proposerai, j’activerai les réseaux… mais déjà un petit appel comme ça l’air de rien… ça ne mange pas de pain comme dirait l’autre! 🙂

      • Et soit dit en passant, je rêve déjà de vous voir rassemblées toutes les deux, vous avez beaucoup de choses à vous dire, bien qu’étant toutes deux grandes adeptes du silence… du silence intérieur, j’entends…

  2. Pingback: Voir est un rendez-vous de l’instant. Pas demain. | Laissez parler les ptits papiers...

  3. Pingback: Peau-aime du dimanche | Laissez parler les ptits papiers...

  4. Pingback: La grande farce hypnotique du monde se révèle | Laissez parler les ptits papiers...

  5. Bonjour Julie 🙂
    Quand vous parlez de synchronicité , je sais bien de quoi vous parlez et je vais vous en racontez une , ma rencontre avec Ann ….
    Tout commence une après midi , aujourd’hui même , je suis assise chez ma mère où je bois un thé tout en lui racontant l’histoire de mon chat « Grisouille » que nous avons perdu et que nous sommes allés chercher à la spa -via une annonce FB- que nous avons ramené à la maison -malgré le doute et que ce n’est certainement pas lui – blablablaetc – sur ce mon portable sonne (en pleine discutions de mon chat donc ) et une dame est en train de me dire qu’elle vient à l’instant-T- de voir mon annonce concernant mon chat et que peut être elle l’aurait vu près de chez elle ,à environ 2 km de chez moi …
    Bon là niveau synchro c’était balèze !
    Mais bon je n’allais pas lui dire , je ne la connaissais pas et puis elle m’aurait peut être pris pour une cinglé LOL !
    Donc on se donne rdv environ 1h plus tard devant chez elle et là je vois Ann , gentille ,rigolote , une belle dame avec ses long cheveux tressés , qui me parle des chats , du mien ,de chiens ,de sa maison . Bon je fais un tour , je reviens la voir pour la remercier et lui dire que ce n’était pas mon chat , elle me dit de revenir car il y en a beaucoup par ici . On blague 5 minutes , et au moment de partir elle me dit une dernière chose : d’essayer de visualiser mon chat le soir (…)
    Alors là ,heu ,comment dire ….. comment dire que depuis quelques semaines je reviens à moi même – ma spiritualité(….) et que je tombe sur Ann qui me dit ça !! imaginez ma tête ! sur ce et bien je suis rentrée chez moi environ 1h plus tard ^^ et c’est pas fini 😉 Merci mon Grisouille ❤ 😉 Merci la vie 😉

    • Bonjour Jessica,

      Voilà le genre d’histoires que j’adore lire! La vie sait bien mettre sur notre chemin ce dont nous avons besoin 🙂 Parfois ce ne sont pas des choses faciles à vivre… Mais dans le cas de rencontres comme celles-ci, nous sommes sans doute d’accord sur le fait qu’elles sont de l’ordre du merveilleux! 🙂

  6. Cette jeunesse dans le regard en dit long !!!!
    Bien vieillir est un art qui prend toute une vie 🙂
    ça fait plaisir d’avoir des nouvelles de miss Sorel après tout ce temps.
    Merci cyber Julie

  7. Pingback: Cadeau rigolo du samedi: un mantra précieux et libérateur | Laissez parler les ptits papiers...

  8. Pingback: Cadeau rigolo du samedi: un mantra libérateur | Laissez parler les ptits papiers...

  9. Pingback: Peau-aime dominical: Oui mais non | Laissez parler les ptits papiers...

  10. Pingback: Pas de coeur, pas de cerveau, 97% d’eau… | Laissez parler les ptits papiers...

  11. Pingback: Peau-aime dominical: Ann Sorel | Laissez parler les ptits papiers...

Ouverte à l'échange, je serai heureuse de vous lire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s